Fermer la vidéo
Get Adobe Flash player flv player ';
Comment se constituer sa retraite complémentaire ?idvideo=2
Cliquez ici pour afficher la transcription textuelle
Voix off : «  Vous avez 45 ans et vous souhaitez bénéficier d'un entretien pour faire le point sur votre future retraite, comme le prévoit la loi  ? Appelez PRO BTP au 05 57 88 58 58. Deux choix vous seront proposés. Soit un rendez-vous par téléphone. Si vous disposez d'un ordinateur et d'une connexion Internet, voire d'une webcam, vous pourrez partager vos documents à l'écran et les commenter avec votre conseiller. Ou bien vous pouvez solliciter une entrevue, en agence, avec l'un de nos spécialistes.  Aujourd'hui, Patrice Lebel, 45 ans, salarié d'une entreprise de travaux publics en Touraine, a rendez-vous dans son agence Conseil PRO BTP.  »

Conseillère : «  Bonjour Monsieur Lebel, je vous en prie, installez-vous. Alors, vous avez souhaité me rencontrer pour parler retraite. Voici ce que je vous propose…  »

Voix off  : "Avant ce rendez-vous, Patrice Lebel a reçu son Relevé de situation individuelle et a pu vérifier, avec PRO BTP, la présence de toutes ses lignes de carrière. Cette étape est importante car elle permet d'effectuer des simulations fiables de ses futurs revenus à la retraite"

Adhérent : «  Une question  : j'ai travaillé comme contremaître en Suisse en 1992 pendant 8 mois. Comment est-ce comptabilisé ?  »

Conseillère  : «  Je vois que c'était une entreprise française et qu'elle vous a affilié au régime ARRCO pendant votre mission à l'étranger. Les points sont donc acquis et comptent pour votre retraite…  »

Voix off    : «  La conseillère apporte à Monsieur Lebel tous les renseignements et explications dont il a besoin pour bien comprendre ses droits. Elle explique la notion de trimestre, de points, le dispositif carrières longues, les majorations, et, bien sûr, l'incidence de l'âge de départ sur le montant de la pension  »

Adhérent : "Alors dites-moi, à quel âge est-ce que je vais pouvoir partir à la retraite ?"

Conseillère  : «  Alors…on va regarder ensemble, vous êtes né en 67, vous avez commencé à travailler à l'âge de 21 ans… Vous savez, vous avez intérêt à sortir de la vie active au moment où vous pourrez bénéficier d'une retraite de base   "complète", c'est-à-dire à taux plein. …  »

Voix off  : «  La conseillère détaille à présent les dispositions de la dernière réforme des retraites. Puis elle aborde les simulations de futures pensions de Monsieur Lebel selon trois hypothèses de progression de carrière pour les années à venir.  »

Conseillère  : «  Voilà, ça c'est le montant annuel de vos retraites, tous régimes confondus, selon les hypothèses que je vous ai définies.  »

Adhérent  : «  Vous savez, je dois reconnaître que je n'avais pas conscience de la baisse de revenus.  C'est possible d'améliorer mes ressources ?»

Conseillère : «  Vous avez raison de vous en préoccuper maintenant et c'est tout l'intérêt de solliciter cet entretien. Il y a effectivement des solutions comme, par exemple, partir plus tard pour profiter de la surcote, mais aussi cumuler emploi ET retraite. Vous pouvez également racheter des trimestres…  »

Voix off  : «  La conseillère envisage avec Monsieur Lebel toutes les solutions qui s'offrent à lui. Elle lui parle également de la retraite progressive, puis des produits d'épargne réservés à la profession du BTP  »

Adhérent : «  Merci madame pour tous ces renseignements, j'y vois plus clair à présent  !  »

Conseillère : «  N'hésitez pas à venir me voir pour toute précision supplémentaire. Je vous raccompagne  »
«  Nous avons pris le temps nécessaire pour répondre à toutes les questions que se posait monsieur Lebel. Je crois qu'il était satisfait de cet échange et des solutions que je lui ai proposées. L'entretien d'information retraite, c'est une étape importante pour préparer son avenir. En tant que conseillers PRO BTP, nous sommes les interlocuteurs privilégiés des salariés du BTP. La retraite… c'est notre métier  !  »
Vous travaillez, vous cotisez. Chaque mois des cotisations sont prélevées sur votre salaire brut par votre employeur qui les verse à votre caisse de retraite avec ses cotisations patronales. Votre caisse de retraite les convertira ensuite en points. Durant toute votre activité de salarié dans le secteur privé, ces points alimentent un compte. Si vous changez d'employeur, vous ne perdrez rien. Les points continuent à s'accumuler. Tous les salariés du secteur privé cotisent à une caisse de retraite complémentaire ARRCO et s'ils sont cadres à une caisse AGIRC. Dans tous les cas vos points de retraite se calculent de la même façon (la totalité ou une partie de votre salaire est multipliée par un taux, le tout est divisé par le prix d'achat d'un point).
A partir du moment où vous touchez une indemnité chômage, des points de retraite vous sont attribués en fonction des salaires perçus avant l'arrêt de travail. Vous n'avez aucune démarche à faire. Le pôle emploi transmet directement à votre caisse de retraite les informations nécessaires pour le calcul de ces points. Pour la maladie et les accidents de travail, des points peuvent être également attribués. La condition est d'être indemnisé par la sécurité sociale pendant au moins 60 jours consécutifs. De même votre congé maternité sera aussi considéré comme une période de cotisation.
En voix off, un chef d'entreprise explique :
Mes salariés sont préoccupés par leur retraite. Est-ce qu'avec mon entreprise, je peux leur proposer des solutions  ?

L'expert PRO BTP répond  :
Notre meilleur conseil, c'est de vous orienter vers l'épargne salariale. En mettant en place un plan d'épargne retraite collectif - le PERCO BTP -, vous améliorez la retraite de vos salariés tout en optimisant la fiscalité de votre entreprise.

Le chef d'entreprise :
Et… comment ça marche exactement  ?

L'expert répond  :
C'est simple  : Vos salariés alimentent le plan d'épargne et vous, vous complétez leurs versements. En contrepartie, vous réalisez des économies d'impôt sur les sociétés et de charges sociales.

Le chef d'entreprise :
Oui mais je ne veux pas être coincé dans un dispositif contraignant et coûteux. Vous savez, une entreprise, ça a des hauts et des bas.

L'expert répond  :
Pas d'inquiétude  ! Vous restez maître de la situation. Vous pouvez plafonner les versements de vos salariés et ajuster chaque année le montant de votre contribution. Voilà un véritable levier de motivation de votre personnel. De plus, vous fidélisez vos collaborateurs et au moment d'embaucher, ce sera un vrai plus.

Le chef d'entreprise :
Et moi aussi, je peux en profiter à titre personnel  ?

L'expert répond  :
Oui, si vous employez moins de 250 salariés. Votre épouse également, si elle a le statut de conjoint collaborateur ou de conjoint associé.

Le chef d'entreprise :
Et au moment de la retraite, comment ça se passe  ?

L'expert répond  :
L'argent devient disponible, sous forme de capital non imposable ou de rente largement défiscalisée, au choix du bénéficiaire. Dans certaines situations – par exemple l'achat de la résidence principale ou en cas de chômage -, les sommes peuvent être récupérées avant l'âge de la retraite.

Le chef d'entreprise :
Très bien  ! Comment faire pour souscrire  ?

L'expert répond  :
Un accord de branche facilite la mise en place du PERCO dans le BTP. Et pour la gestion du plan par la suite, la plupart de vos démarches peuvent s'effectuer sur probtp.com, notre site Internet. Un gain de temps et une simplicité appréciables. Votre conseiller PRO BTP est à votre disposition pour vous aider dans vos choix.
N'hésitez pas à prendre contact avec lui : 01 57 63 66 10
La réponse est oui. Vous pouvez du jour au lendemain reprendre une activité à temps plein ou partiel y compris dans votre entreprise. Et si cette activité est une activité salariée, certaines conditions doivent être remplies pour cumuler salaire et retraite. En effet, première condition, avoir obtenu toutes vos retraites personnelles obligatoires en France et à l'étranger. Seconde condition, avoir 65 ans ou entre 60 et 65 ans justifiés d'une durée de carrière qui vous donne droit à la retraite de base et à votre retraite complémentaire au taux plein. Sachez que même si vous ne remplissez pas ces conditions vous pouvez reprendre un travail salarié mais avec des limitations de revenus. N'oubliez pas de prévenir votre caisse de retraite. Elle vous donnera toutes les précisions nécessaires.
En voix off, un adhérent  affirme : "Oh moi vous savez, à la retraite, je sais pas trop ce que je toucherai… 

Le conseiller PRO BTP explique  : "Le principe de la retraite par répartition, c'est que vos cotisations servent à payer les retraites d'aujourd'hui. Ce sont donc les actifs de demain qui financeront votre propre retraite. Avec l'allongement de la durée de la vie, les actifs auront à leur charge les pensions de retraités de plus en plus nombreux  »
«  Pour préparer demain, chacun d'entre nous doit donc prendre la responsabilité de compléter individuellement sa future retraite, pour s'assurer des revenus supplémentaires."

L'adhérent : "Ouh la la ! La retraite, j'ai bien le temps d'y penser…"

Le conseiller PRO BTP «  C'est pourtant dès maintenant qu'il faut vous en préoccuper. En commençant jeune, vous épargnerez en douceur, à votre rythme et selon vos possibilités. Un revenu régulier sera bienvenu, en complément de vos pensions : Sécurité sociale et caisses complémentaires.  » «  De plus, vous pourrez réduire vos impôts pendant votre vie active. Intéressant, non  ?  »

L'adhérent  : "D'accord, mais c'est un peu compliqué tout ça… Qui va m'aider à faire les bons choix ? "

Le conseiller PRO BTP «  PRO BTP assure votre retraite complémentaire. Nous sommes donc les mieux placés pour vous conseiller. Avec le plan d'épargne retraite populaire et l'assurance vie, vous disposez de solutions simples et fiables pour compléter vos revenus. Ensemble, faisons le point sur votre situation. Prenez rendez-vous avec votre conseiller en appelant le 01 57 63 66 10" (affichage simultané).  »
En voix off, un adhérent  affirme :
"Epargner, épargner…, il faut déjà avoir les moyens de le faire…  »

Apparition du comédien représentant PRO BTP. Il réplique  :
" Tout le monde n'a pas la chance de gagner au loto, c'est vrai  ! Mais on peut se constituer un capital en douceur. Vous avez certainement des projets qui vous tiennent à cœur  : un achat important en vue  … la préparation de votre retraite  … le financement des études de vos enfants  ? Eh bien, il suffit de verser un minimum de 30 € par mois pour commencer à imaginer le plein succès de votre effort d'épargne.
PRO BTP est là pour vous aider à choisir la formule de placement la plus adaptée à votre situation.

En voix off, une adhérente  affirme :
"Oui peut-être… mais la Bourse j'ai pas trop confiance…"

Expert  : «  Tous les placements ne sont pas exposés de la même façon aux aléas de la Bourse. Avec un fonds en euros comme le Livret CONFIANCE, les intérêts sont capitalisés chaque année et vous êtes sûr de valoriser régulièrement votre épargne.
Nous pouvons aussi vous proposer d'autres solutions sans risque qui garantissent le capital. Et puis un petit investissement en actions sur le long terme reste une excellente stratégie… en suivant les conseils de PRO BTP, bien sûr...  »

En voix off, un adhérent  affirme :
«  C'est quand même un peu risqué, non  ?  »
Expert  : «  Il y a d'autant moins de risque que vous choisissez une gestion déléguée à un partenaire solide et responsable. PRO BTP vous connaît bien et sait combien vos économies sont précieuses  : ses experts financiers n'investissent pas votre argent à la légère. Leur gestion est prudente. Leurs placements s'effectuent sur le long terme et respectent des valeurs. Chez nous, la spéculation n'a pas cours.
D'ailleurs malgré la tourmente financière de 2008, nos adhérents ont continué à nous faire confiance et nos fonds ont bien résisté»

En voix off, un adhérent  affirme :
«  Bon d'accord, mais avant de sauter le pas, j'aimerais bien pouvoir en parler…»

Expert  : «Pas de problème  ! Nos conseillers sont là pour ça. Vous pouvez leur téléphoner ou prendre rendez-vous dans votre Agence Conseil. Contactez-nous au 01 57 63 66 10  »
En voix off, un adhérent explique :
J'aimerais réduire progressivement mon rythme de travail. C'est possible ?

La conseillère PRO BTP répond  :
Oui, vous pouvez opter pour le dispositif de retraite progressive. Il permet d'exercer une activité à temps partiel tout en percevant une partie de sa retraite.

L'adhérent :
Bien… Mais comment ça marche  ?

La conseillère PRO BTP répond  :
Pour en bénéficier, il faut remplir trois conditions  :
1/ avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite,
2/ justifier d'une durée d'assurance d'au moins 150 trimestres
3 /travailler à temps partiel avec un maximum de 80 % d'activité.
L'adhérent :
Et je vais toucher une partie de ma retraite  ?

La conseillère PRO BTP répond  :
Oui, le montant de votre pension sera fonction de votre pourcentage d'activité. Par exemple, vous aurez 30 % de votre retraite si vous travaillez à 80 %.

L'adhérent :
Et pour le calcul de mes droits  à la retraite ?

La conseillère PRO BTP répond  :
En maintenant votre salaire, même partiel, vous continuez à cotiser et à acquérir de nouveaux droits pour vos retraites de base et complémentaire. Celles-ci seront donc recalculées lorsque vous cesserez définitivement de travailler.

L'adhérent :
Ça m'intéresse  ! Quelles sont les démarches  ?

La conseillère PRO BTP répond  :
Une fois votre temps partiel acquis auprès de votre employeur, vous devez faire une demande de retraite progressive auprès de la Sécurité sociale pour votre retraite de base, et une autre auprès de PRO BTP pour votre complémentaire.

La conseillère PRO BTP répond  :
Quelles que soient vos questions, n'hésitez pas à solliciter votre conseiller PRO BTP, par téléphone ou en agence Conseil. La retraite, c'est notre métier  !

En voix off, un adhérent explique :
J'ai 55 ans, et avec toutes ces réformes, je ne sais plus à quel âge je pourrai commencer à toucher ma retraite  ?

La conseillère PRO BTP répond  :
Avec la dernière réforme des retraites, l'âge légal de départ va être progressivement porté à 62 ans. Mais attention, l'âge auquel vous souhaitez prendre votre retraite déterminera le montant de vos pensions. Vous avez tout intérêt à sortir de la vie active au moment où vous pourrez bénéficier d'une retraite de base   "complète", dite "à taux plein".

L'adhérent :
Vous pouvez m'en dire plus ?

La conseillère PRO BTP répond  :
Pour obtenir une retraite à taux plein, soit vous avez entre 65 et 67 ans, et selon votre date de naissance, vous n'avez pas besoin de justifier d'une durée d'assurance au régime général. Soit vous avez atteint l'âge légal de départ à la retraite (dès 55 ans selon votre situation) mais dans ce cas, il faut avoir validé un certain nombre de trimestres.

L'adhérent :
Je vois. Et dans mon cas  ? Je suis né en 1957.

La conseillère PRO BTP répond  :
Votre âge légal de départ à la retraite est désormais fixé à 62 ans. Et pour obtenir une retraite à taux plein, vous devez avoir cotisé 166 trimestres.

L'adhérent :
Et si je souhaite partir à l'âge légal, c'est-à-dire 62 ans, mais que je n'ai pas tous mes trimestres  ?

La conseillère PRO BTP répond  :
Dans ce cas, le montant de votre pension sera définitivement minoré. Mais vous pourrez aussi racheter des trimestres pour avoir une pension complète.

L'adhérent :
Et pour ma retraite complémentaire  ?

La conseillère PRO BTP répond  :
L'âge légal de la retraite complémentaire s'aligne sur celui de la retraite de base à taux plein automatique.

La conseillère PRO BTP répond  :
Enfin j'ajoute que certaines personnes peuvent prendre leur retraite par anticipation et partir entre 55 et 60 ans tout en bénéficiant de la retraite à taux plein. Soit parce qu'elles ont commencé à travailler jeune, soit pour pénibilité ou handicap.

La conseillère PRO BTP répond  :
Vous avez d'autres questions  ? N'hésitez pas à solliciter votre conseiller PRO BTP, par téléphone ou en agence Conseil. La retraite, c'est notre métier  !

En voix off, une adhérente explique : J'ai trois enfants. Au moment de la retraite, ça sera reconnu dans ma pension  ?

Un conseiller PRO BTP répond  : Oui, le système français de retraite encourage la natalité et l'adoption. Cela se traduit par une augmentation de votre durée d'assurance et, selon les cas, une majoration de votre pension.

L'adhérente : Ha, il me semblait bien… Comment ça marche exactement  ?

Un conseiller PRO BTP répond  : Côté Sécurité sociale, au moment d'évaluer votre durée d'assurance retraite, on vous accordera quatre trimestres supplémentaires de cotisation par enfant, pour compenser l'incidence de vos grossesses sur votre vie professionnelle. Par ailleurs, une majoration éducation de quatre trimestres par enfant élevé vous sera appliquée. Mais sachez que cette majoration peut être répartie entre vous et le père de vos enfants ou ne profiter qu'à ce dernier. Et dans votre cas particulier, parce que vous avez élevé trois enfants pendant au moins neuf ans, le montant de votre pension sera en outre majoré de 10 %.

L'adhérente : Et pour la complémentaire  ? C'est pareil  ?

Un conseiller PRO BTP répond  : Non, pas tout à fait. Puisque vous avez eu trois enfants, vos pensions Arrco/Agirc peuvent être majorées de 5 à 10 % selon la période d'acquisition de vos points. Enfin, si au moment de votre retraite, vous avez encore un enfant à charge, qui poursuit des études par exemple, votre pension pourra être majorée de 5 % tant que les conditions sont remplies. Mais attention, ces deux types de majoration ne sont pas cumulables. Quelles que soient vos questions, n'hésitez pas à solliciter votre conseiller PRO BTP, par téléphone ou en agence Conseil. La retraite, c'est notre métier  !

En voix off, un adhérent explique :
On entend beaucoup parler dans les médias de la retraite, mais pour moi c'est encore flou… Quels seraient vos conseils  ?

L'expert PRO BTP répond  :
Vous avez tapé à la bonne porte en vous adressant à PRO BTP, votre groupe de protection sociale. Nous sommes là pour vous éclairer sur la retraite et nous pouvons vous aider à l'anticiper. Mais d'abord, pour réussir sa retraite, il faut être bien informé.

L'adhérent :
Oui, mais comment  ?

L'expert  :
Sur notre site probtp.com, vous trouverez toutes les explications du fonctionnement de la retraite. La page dédiée jeprendsmaretraite-btp.com est également là pour répondre aux principales questions que vous vous posez.

L'adhérent :
Mais comment savoir où j'en suis personnellement  ?

L'expert  :
Tout au long de votre vie professionnelle nous vous renseignons sur vos droits à la retraite. Dès 35 ans, puis tous les cinq ans, il vous est envoyé un relevé de situation individuelle. Il vous permet d'avoir une vision globale de votre carrière et de vous assurer que les informations détenues par les organismes de retraite sont justes et complètes. Ce récapitulatif est actualisé chaque année et est accessible à tout moment sur www.probtp.com.

L'adhérent :
Et côté budget ? Car c'est important !

L'expert  :
Quand vous le souhaitez, vous pouvez réaliser une simulation sur notre site Internet. À 55 ans et à 60 ans, vous recevrez une estimation globale de vos futurs revenus basée sur votre carrière réelle, avec trois hypothèses de dates de départ.

L'adhérent :
Et si je veux un conseil personnalisé ?

L'expert :
Vous pouvez solliciter un entretien avec votre conseiller PRO BTP. Il répondra à toutes vos questions et vous aidera à compléter vos périodes de carrière manquantes si nécessaire.
Et nous vous proposons un rendez-vous dès 45 ans. Nous ferons un point détaillé sur votre future retraite et vous informerons des différents dispositifs tels que le rachat de trimestres, la retraite progressive, ou encore le cumul emploi-retraite… Nous vous aiderons à anticiper vos futurs revenus et construire votre projet retraite  : depuis vos revenus jusqu'à votre protection sociale.